HEXAGRAMME 6

 

Soung / Le Conflit

En haut K'ien : Le Créateur

En bas K'an : L'Insondable, l'Eau

Le trigramme supérieur dont l'image est le ciel se meut vers le haut, tandis que le trigramme inférieur, « l'eau », se dirige vers le bas, conformément à sa nature. Les mouvements des deux moitiés de l'hexagramme vont donc dans des sens opposés, d'où l'idée de conflit L'attribut du créateur est la force, et celui de l'insondable, le danger, la perfidie. Là où la ruse a devant elle la violence, il y a conflit. Une troisième indication de cette idée se rencontre dans un caractère qui unit une perfidie insondable au-dedans et une ferme résolution au-dehors. Un caractère de ce genre est à coup sûr querelleur.

 

JUGEMENT

 

LE CONFLIT.

Tu es sincère et tu rencontres de l'obstruction.

Une halte prudente à mi-route apporte la fortune.

Mener l'affaire à son terme apporte l'infortune.

Il est avantageux de voir le grand homme.

Ii n'est pas avantageux de traverser les grandes eaux.

 

Le conflit naît lorsque quelqu'un qui se sent dans son bon droit se heurte à de l'opposition. Si l'on n'est pas convaincu de son droit, la résistance détermine la ruse ou les excès violents, mais non le conflit. Lorsqu'on est impliqué dans un conflit, le seul moyen de salut réside dans la circonspection et la force intérieure grâce auxquelles on est toujours disposé à régler la contestation et à conclure un compromis en faisant la moitié du chemin. Poursuivre un conflit jusqu'à sa conclusion amère a des résultats mauvais, même si l'on a raison, car on perpétue ainsi l'inimitié. Il est important de voir le grand homme, c'est-à-dire un homme impartial dont l'autorité est assez grande pour conclure un arrangement pacifique du conflit ou pour trancher avec justice. D'un autre côté, il faut, en temps de troubles, éviter de « traverser les grandes eaux », c'est-à-dire d'entamer des entreprises périlleuses, car elles exigent pour réussir une union concertée des forces. Le conflit paralyse la force et l'empêche de vaincre le danger au-dehors.

 

IMAGE

 

Le ciel et l'eau vont en sens inverse l'un de l'autre :

Image du CONFLIT.

 

Ainsi l'homme noble, dans toutes les affaires qu'il traite, considère le commencement.

L'image fait allusion au fait que les causes profondes du conflit sont latentes dans les tendances opposées des deux parties. Dès lors qu'existent de telles dispositions divergentes, un conflit en découle fatalement. Il en résulte que, pour prévenir le conflit, il faut considérer avec soin chaque chose au tout début. Si le droit et le devoir sont exactement fixés, ou si, dans un groupe, les tendances spirituelles des individus s'harmonisent, la cause profonde du conflit est écartée d'avance.

 

Trait inférieur

 

Six au commencement signifie :

Si l'on n'éternise pas l'affaire

il y a un peu de bavardage.

A la fin survient la fortune.

 

Tant que le conflit en est encore à ses premiers débuts, le mieux que l'on ait à faire est d'en précipiter la conclusion. En particulier, lorsque l'adversaire est le plus fort, il n'est pas opportun d'intensifier le conflit jusqu'à une décision. On en viendra peut-être à une légère dispute, mais, à la fin, tout ira bien.

 

Second trait

 

Neuf à la deuxième place signifie :

Il ne peut pas lutter; il retourne chez lui et cède.

Les gens de sa ville, trois cents maisons, demeurent exempts de faute.

 

Dans un combat contre un adversaire supérieur, la retraite n'est pas déshonorante. Lorsqu'on se retire à temps on évite les conséquences fâcheuses. Si, mû par un faux sentiment de l'honneur, on provoquait une lutte inégale, on s'attirerait soi-même le malheur. Dans de tels cas, céder sagement est chose bonne pour l'entourage tout entier qui, de cette manière, n'est pas entraîné dans le conflit.

 

 

Troisième trait

 

Six à la troisième place signifie :

Se nourrir d'antique vertu confère la persévérance.

Danger. A la fin vient la fortune.

Si d'aventure tu es au service d'un roi ne recherche pas les travaux.

 

Il y a ici un avertissement devant le danger que comporte la tendance à l'expansion. Seul ce qui a été honnêtement gagné par le mérite demeure une possession durable. Sans doute, une telle possession peut être contestée, mais, parce qu'elle est véritablement notre propriété, elle ne peut nous être ravie. Car nous ne pouvons perdre ce qui nous appartient de par la force de notre être propre. Si l'on entre au service d'un supérieur, on ne peut éviter le conflit qu'en se gardant de rechercher les travaux pour soi-même. Il doit suffire que l'ouvrage soit accompli : l'honneur peut en être laissé à l'autre.

 

 

 

Quatrième trait

 

Neuf à la quatrième place signifie :

Il ne peut pas lutter.

Il s'en retourne et se soumet au destin, change son attitude et trouve la paix dans la persévérance.

Fortune.

 

On montre ici quelqu'un dont les dispositions intérieures sont tout d'abord inquiètes. Il ne se sent pas bien à sa place et voudrait en acquérir une meilleure par une contestation. Il a affaire à un adversaire plus faible et serait donc capable de parvenir au but recherché - à la différence de la situation traduite par le neuf à la deuxième place -, mais il ne peut lutter, car il ne trouve pas pour cela de justification intérieure et d'assurance ferme. C'est pourquoi il s'en retourne et se soumet au destin. Il modifie ses dispositions et trouve la paix durable dans l'harmonie avec la loi éternelle. Cela procure la fortune.

 

Cinquième trait

 

Neuf à la cinquième place signifie :

Lutter devant lui apporte une suprême fortune.

 

L'oracle présente ici le médiateur du conflit. Il est puissant et juste et possède le pouvoir de conférer force au droit. On peut lui soumettre en toute confiance une question litigieuse. Si l'on a raison, on obtient une très haute fortune.

 

Trait supérieur

 

Neuf en haut signifie :

Même si par hasard quelqu'un se voit prêter une ceinture de cuir, à la fin de la matinée elle lui aura été ravie par trois fois.

 

On est ici en présence de quelqu'un qui a conduit un conflit jusqu'à sa fin amère et a obtenu gain de cause. Il reçoit une distinction. Mais son bonheur est de courte durée. Il est sans cesse attaqué de nouveau, ce qui a pour conséquences des luttes à l'infini.

HEXAGRAM 6

 

Sung / Conflict

Above CH'IEN THE CREATIVE, HEAVEN

Below K'AN THE ABYSMAL, WATER

The upper trigram, whose image is heaven, has an upward movement; the lower trigram, water, in accordance with its nature tends downward. Thus the two halves move away from each other, giving rise to the idea of conflict.

 

The attribute of the Creative is strength, that of the Abysmal is danger, guile. Where cunning has force before it, there is conflict.

 

A third indication of conflict, in terms of character, is presented by the combination of deep cunning within and fixed determination outwardly. A person of this character will certainly be quarrelsome.

 

JUGEMENT

 

CONFLICT. You are sincere

And are being obstructed.

A cautious halt halfway brings good fortune.

Going through to the end brings misfortune.

It furthers one to see the great man.

It does not further one to cross the great water.

Conflict develops when one feels himself to be in the right and runs into opposition. If one is not convinced of being in the right, opposition leads to craftiness or high-handed encroachment but not to open conflict.

 

If a man is entangled in a conflict, his only salvation lies in being so clear- headed and inwardly strong that he is always ready to come to terms by meeting the opponent halfway. To carry on the conflict to the bitter end has evil effects even when one is the right, because the enmity is then perpetuated. It is important to see the great man, that is, an impartial man whose authority is great enough to terminate the conflict amicably or assure a just decision. In times of strife, crossing the great water is to be avoided, that is, dangerous enterprises are not to be begun, because in order to be successful they require concerted unity of focus. Conflict within weakens the power to conquer danger without.

 

THE IMAGE

 

Heaven and water go their opposite ways:

The image of CONFLICT.

Thus in all his transactions the superior man

Carefully considers the beginning.

 

The image indicates that the causes of conflict are latent in the opposing tendencies of the two trigrams. Once these opposing tendencies appear, conflict is inevitable. To avoid it, therefore, everything must be taken carefully into consideration in the very beginning. If rights and duties are exactly defined, or if, in a group, the spiritual trends of the individuals harmonize, the cause of conflict is removed in advance.

Lower Line

 

Six at the beginning means:

If one does not perpetuate the affair,

There is a little gossip.

In the end, good fortune comes.

 

While a conflict is in the incipient stage, the best thing to do is to drop the issue. Especially when the adversary is stronger, it is not advisable to risk pushing the conflict to a decision. It may come to a slight dispute, but in the end all goes well.

 

Second Line

 

Nine in the second place means:

One cannot engage in conflict;

One returns home, gives way.

The people of his town,

Three hundred households,

Remain free of guilt.

 

In a struggle with an enemy of superior strength, retreat is no disgrace. Timely withdrawal prevents bad consequences. If, out of a false sense of honor, a man allowed himself to be tempted into an unequal conflict, he would be drawing down disaster upon himself. In such a case a wise and conciliatory attitude benefits the whole community, which will then not be drawn into the conflict.

 

Third Line

 

Six in the third place means:

To nourish oneself on ancient virtue induces perseverance.

Danger. In the end, good fortune comes.

If by chance you are in the service of a king,

Seek not works.

 

This is a warning of the danger that goes with an expansive disposition. Only that which has been honestly acquired through merit remains a permanent possession. It can happen that such a possession may be contested, but since it is really one's own, one cannot be robbed of it. Whatever a man possesses through the strength of his own nature cannot be lost. If one enters the service of a superior, one can avoid conflict only by not seeking works for the sake of prestige. It is enough if the work is done: let the honor go to the other.

 

Fourth Line

 

Nine in the fourth place means:

One cannot engage in conflict.

One turns back and submits to fate,

Changes one's attitude,

And finds peace in perseverance.

Good fortune.

 

This refers to a person whose inner attitude at first lacks peace. He does not feel content with his situation and would like to improve it through conflict. In contrast to the situation of the nine in the second place, he is dealing with a weaker opponent and might therefore succeed. But he cannot carry on the fight, because, since right is not on his side, he cannot justify the conflict to his conscience. Therefore he turns back and accepts his fate. He changes his mind and finds lasting peace in being at one with eternal law. This brings good fortune.

 

Fifth Line

 

Nine in the fifth place means:

To contend before him

Brings supreme good fortune.

 

This refers to an arbiter in a conflict who is powerful and just, and strong enough to lend weight to the right side. A dispute can be turned over to him with confidence. If one is in the right, one attains great good fortune.

 

Upper Line

 

Nine at the top means:

Even if by chance a leather belt is bestowed on one,

By the end of a morning

It will have been snatched away three times.

 

Here we have someone who has carried a conflict to the bitter end and has triumphed. He is granted a decoration, but his happiness does not last. He is attacked again and again, and the result is conflict without end.

Design by Is Loba

2015 - 2016

© Is Loba - Tous droits réservés  |  Mentions légales

     Is Loba - All rights reserved  |  Général Conditions