HEXAGRAMME 26

 

Ta Ch'ou / Le pouvoir d'Apprivoisement du Grand

En haut Ken : L'Immobilisation, la Montagne.

En bas K'ien : Le Créateur, le Ciel

 

Le créateur est apprivoisé par l'immobilisation. Cela donne un grand pouvoir, tout à fait différent de celui du n° 9 où c'est seulement le doux qui apprivoise le créateur. Tandis que là-bas un seul trait faible doit apprivoiser cinq traits forts, ici il y en a deux : en plus du ministre, il y a aussi le prince. C'est pourquoi cet hexagramme est beaucoup plus puissant. Le signe renferme une triple signification : le ciel au milieu de la montagne fait naître l'idée de « tenir ferme » au sens de « maintenir ensemble ». Le trigramme Ken qui immobilise K'ien donne l'idée de« tenir ferme » au sens de « retenir ». Enfin, comme il y a en haut un trait fort qui est le maître de l'hexagramme, on a l'idée de « tenir ferme » au sens de « cultiver », « nourrir ». Cette dernière pensée vaut spécialement pour le maître de l'hexagramme, le trait supérieur, qui représente le sage.

 

 

JUGEMENT

 

LE POUVOIR D'APPRIVOISEMENT DU GRAND. La persévérance est avantageuse.

Ne pas manger chez soi apporte la fortune.

Il est avantageux de traverser les grandes eaux.

 

Pour concentrer et tenir fermement les grandes forces créatrices, comme c'est le cas dans cet hexagramme, on a besoin d'un homme fort et éclairé qui soit honoré par le souverain. Le trigramme K'ien indique le grand pouvoir créateur, le trigramme Ken, la fermeté et la vérité. L'un et l'autre traduisent la lumière, la clarté et le renouvellement quotidien du caractère. Ce n'est qu'en se renouvelant ainsi chaque jour, que l'on demeure au sommet de la puissance. Si durant les époques tranquilles le pouvoir de l'habitude aide à maintenir l'ordre, dans les temps où la puissance s'accumule tout dépend de la force de la personnalité. Mais puisque les hommes de mérite sont honorés, comme le prouve la forte personnalité à laquelle le souverain confie le gouvernement, il est favorable de ne pas manger chez soi, mais de gagner son pain en public en prenant une charge officielle. On est en harmonie avec le ciel : c'est pourquoi on réussira même dans des entreprises difficiles et dangereuses, comme la traversée des grandes eaux.

 


IMAGE

 

Le ciel au milieu de la montagne :

Image du POUVOIR D'APPRIVOISEMENT DU GRAND.

Ainsi l'homme noble apprend à connaître un grand nombre de paroles de l'antiquité et d'actions du passé, pour affermir par là son caractère. Le mouvement du ciel est puissant.
Ainsi l'homme noble se rend fort et infatigable.

 

Le ciel au milieu de la montagne évoque des trésors cachés. Ainsi les paroles et les actions du passé renferment un trésor caché qui peut être employé à affermir et à élever le caractère. Telle est la manière correcte d'étudier : non se limiter au savoir historique, mais faire constamment de l'histoire une réalité actuelle en utilisant ses données.

Trait inférieur

 

Neuf au début signifie :

Le danger est là.

Il est avantageux de se tenir à distance.

 

 

On voudrait bien avancer vigoureusement, mais les circonstances s'y opposent et l'on se voit retenu. En voulant avancer malgré tout, on amènerait sur soi le malheur. C'est pourquoi mieux vaut se contenir et attendre que les forces accumulées s'ouvrent une issue.

 

Second trait

 

Neuf à la deuxième place signifie :

Les essieux du char sont enlevés.

 

Le progrès est ici entravé comme dans le pouvoir d'apprivoisement du petit (. n° 9, Siao Tch'ou, neuf à la troisième place). Mais là, la puissance d'obstruction est faible et, par suite, un conflit s'élève entre la poussée et l'obstacle, Si bien que les rayons sautent, tandis qu'ici la force d'obstruction est nettement prédominante. Par suite, il n'y a pas de combat. On s'adapte et on commence par enlever les essieux de son char, c'est-à-dire que l'on se contente pour le moment d'attendre. De cette manière la force s'accumule et crée une tension qui conduira ultérieurement à un progrès énergique.

 

Troisième trait

 

Neuf à la troisième place signifie :

Un bon cheval qui en suit un autre.

La conscience du danger et la persévérance sont avantageuses.

Exerce-toi tous les jours à conduire le char et à manier les armes.

Il est avantageux d'avoir où aller.

 

La route s'ouvre. L'obstruction cesse. On est relié à une volonté forte qui agit dans la même direction. On avance comme un bon cheval qui en suit un autre. Mais le danger menace encore, et l'on doit en demeurer conscient pour ne pas se laisser ravir la fermeté. Ainsi, il faut s'exercer d'une part à ce qui fait avancer et d'autre part à ce qui protège contre une attaque imprévue, il est alors bon d'avoir un but vers lequel on tend.

 

Quatrième trait

 

Six à la quatrième place signifie :

La planchette frontale d'un jeune taureau.

Grande fortune.

 

Ce sont ces traits et les suivants qui apprivoisent ceux qu'ils surmontent. Avant que les cornes aient poussé à un jeune taureau, on place sur son front une planchette afin que plus tard, quand les cornes commenceront d'apparaître, elles ne puissent plus blesser. C'est une bonne façon d'apprivoiser que de s'opposer à la nature sauvage avant qu'elle ne se soit exprimée. On obtient ainsi un succès facile et considérable.

 

Cinquième trait

 

Six à la cinquième place signifie :

La défense d'un sanglier châtré.

Fortune.

 

On est ici parvenu indirectement à apprivoiser l'impétueuse poussée en avant. La défense d'un sanglier est dangereuse en elle-même, mais quand la nature du sanglier est modifiée, elle perd son caractère nocif. C'est ainsi que, chez les hommes, on ne doit pas combattre directement la nature sauvage, mais en ôter les racines.

 

Trait supérieur

 

Neuf en haut signifie :

On parvient à la voie du ciel.

Succès.

 

Le temps de l'obstruction est passé. La force longtemps accumulée grâce aux obstacles se fraye un chemin et remporte un grand succès. C'est un sage qui est honoré du souverain et dont les maximes s'imposent et modèlent le monde.

 

HEXAGRAMME 26

 

Ta Ch'u / The Taming Power of the Great

Above KÊN KEEPING STILL, MOUNTAIN

Below CH'IEN THE CREATIVE, HEAVEN

 

The Creative is tamed by Kên, Keeping Still. This produces great power, a situation in contrast to that of the ninth hexagram, Hsiao Ch'u, THE TAMING POWER OF THE SMALL, in which the Creative is tamed by the Gentle alone. There one weak line must tame five strong lines, but here four strong lines are restrained by two weak lines; in addition to a minister, there is a prince, and the restraining power therefore is far stronger.

 

The hexagram has a threefold meaning, expressing different aspects of the concept "holding firm. " Heaven within the mountain gives the idea of holding firm in the sense of holding together; the trigram Kên which holds the trigram Ch'ien still, gives the idea of holding firm in the sense of holding back; the third idea is that of holding firm in the sense of caring for and nourishing. This last is suggested by the fact that a strong line at the top, which is the ruler of the hexagram, is honored and tended as a sage. The third of these meanings also attaches specifically to this strong line at the top, which represents the sage.

 

 

JUGEMENT

 

THE TAMING POWER OF THE GREAT.

Perseverance furthers.

Not eating at home brings good fortune.

It furthers one to cross the great water.

 

To hold firmly to great creative powers and store them up, as set forth in this hexagram, there is need of a strong, clear-headed man who is honored by the ruler. The trigram Ch'ein points to strong creative power; Kên indicates firmness and truth. Both point to light and clarity and to the daily renewal of character. Only through such daily self-renewal can a man continue at the height of his powers. Force of habit helps to keep order in quiet times; but in periods when there is a great storing up of energy, everything depends on the power of the personality. However, since the worthy are honored, as in the case of the strong personality entrusted with leadership by the ruler, it is an advantage not to eat at home but rather to earn one's bread by entering upon public office. Such a man is in harmony with heaven; therefore even great and difficult undertakings, such as crossing the great water, succeed.

 

 


IMAGE

 

Heaven within the mountain:

The image of THE TAMING POWER OF THE GREAT.

Thus the superior man acquaints himself with many sayings of antiquity

And many deeds of the past,

In order to strengthen his character thereby.

 

Heaven within the mountain points to hidden treasures. In the words and deeds of the past there lies hidden a treasure that men may use to strengthen and elevate their own characters. The way to study the past is not to confine oneself to mere knowledge of history but, through application of this knowledge, to give actuality to the past.

 

 

Lower Line

 

Nine at the beginning means:

Danger is at hand. It furthers one to desist.

 

A man wishes to make vigorous advance, but circumstances present an obstacle. He sees himself held back firmly. If he should attempt to force an advance, it would lead him into misfortune. Therefore it is better for him to compose himself and to wait until an outlet is offered for release of his stored-up energies.

 

Second Line

 

Nine in the second place means:

The axletrees are taken from the wagon.

 

Here advance is checked just as in the third line of THE TAMING POWER OF THE SMALL (9 ). However, in the later the restraining force is slight; thus a conflict arises between the propulsive and the restraining movement, as a result of which the spokes fall out of the wagon wheels, while here the restraining force is absolutely superior; hence no struggle takes place. One submits and removes the axletrees from the wagon–in other words, contents himself with waiting. In this way energy accumulates for a vigorous advance later on.

 

Third Line

 

Nine in the third place means.

A good horse that follows others.

Awareness of danger,

With perseverance, furthers.

Practice chariot driving and armed defense daily.

It furthers one to have somewhere to go.

 

The way opens; the hindrance has been cleared away. A man is in contact with a strong will acting in the same direction as his own, and goes forward like one good horse following another. But danger still threatens, and he must remain aware of it, or he will be robbed of his firmness. Thus he must acquire skill on the one hand in what will take him forward, and on the other in what will protect him against unforeseen attacks. It is good in such a pass to have a goal toward which to strive.

 

Fourth Line

 

Six in the fourth place means:

The headboard of a young bull.

Great good fortune.

 

This line and the one following it are the two that tame the forward-pushing lower lines. Before a bull's horns grow out, a headboard is fastened to its forehead, so that later when the horns appear they cannot do harm. A good way to restrain wild force is to forestall it. By so doing one achieves an easy and great success.

 

Fith Line

 

Six in the fifth place means:

The tusk of a gelded boar.

Good fortune.

 

Here the restraining of the impetuous forward drive is achieved in an indirect way. A boar's tusk is in itself dangerous, but if the boar's nature is altered, the tusk is no longer a menace. Thus also where men are concerned, wild force should not be combated directly; instead, its roots should be eradicated.

 

Upper Line

 

Nine at the top means:

One attains the way of heaven.

Success.

 

The time of obstruction is past. The energy long dammed up by inhibition forces its way out and achieves great success. This refers to a man who is honored by the ruler and whose principles now prevail and shape the world.

Design by Is Loba

2015 - 2016

© Is Loba - Tous droits réservés  |  Mentions légales

     Is Loba - All rights reserved  |  Général Conditions