HEXAGRAMME 18

Kou / Le Travail sur ce qui est corrompu (Le Déclin)

En haut Ken : L’Immobilisation, la Montagne

En bas Souen : Le Doux, le Vent

 

Le caractère chinois Kou représente un plat dans le contenu duquel croissent des vers. C’est la représentation de ce qui est corrompu. Cela est provenu de ce que la douce indifférence du trigramme inférieur s’est unie à la rigide inertie du trigramme supérieur, si bien que les conditions ont dégénéré en stagnation. Puisqu’on se trouve là devant un état de choses qui laisse à désirer, la situation contient en même temps ce qui est nécessaire pour y mettre fin.  C’est pourquoi l’hexagramme ne signifie pas simplement :

« ce qui est corrompu », mais « ce qui est corrompu, en tant que tâche » ou « le travail sur ce qui est corrompu ».

 

 

JUGEMENT

 

LE TRAVAIL SUR CE QUI EST CORROMPU possède une sublime réussite.

Il est avantageux de traverser les grandes eaux.

Avant le point de départ, trois jours.

Après le point de départ, trois jours.

 

Ce qui est corrompu par la faute des hommes peut être réparé par le travail des hommes. Ce n’est pas un destin irrévocable, comme à l’époque de la stagnation (n° 12), mais une conséquence d’un mauvais usage de la liberté humaine, qui a causé l’état de corruption. Si le travail d’amélioration a de fortes chances de réussir, c’est qu’il est en harmonie avec les possibilités de l’heure. Il faut seulement éviter de reculer d’effroi devant le travail et le danger - symbolisé par la traversée des grandes eaux -, mais les empoigner énergiquement. La réussite a toutefois pour condition préalable la réflexion correcte. Cela s’exprime dans la sentence : « Avant le point de départ, trois jours. Après le point de départ, trois jours ». On doit connaître les causes qui ont provoqué la corruption avant de pouvoir y remédier : d’où, attention à l’époque qui précède le point de départ. Il faut en outre veiller à s’engager de façon sûre dans la voie nouvelle de manière à éviter la rechute : d’où, attention après le point de départ. A l’indifférence et l’inertie qui ont provoqué la corruption doivent se substituer la résolution et l’énergie pour qu’à la fin apparaisse un nouveau commencement.

 

IMAGE

 

Au pied de la montagne souffle le vent :

Image de la corruption.

Ainsi l’homme noble remue le peuple et fortifie son esprit.

 

Quand le vent souffle au pied de la montagne il est refoulé et gâte les plantes. Cela réclame une amélioration. Il en va de même des dispositions et des modes de mauvais aloi : elles introduisent la

corruption dans la société humaine. Pour écarter ce mal,l’homme noble doit renouveler la société. Les méthodes à employer pour cela sont également empruntées aux deux trigrammes du signe et découlent du simple fait que les effets respectifs de ceux-ci se déploient harmonieusement les uns par rapport aux autres. Le sage doit mettre fin à la stagnation en remuant l’opinion courante (comme le vent agit en remuant les êtres); alors le caractère du peuple se fortifie et s’apaise (comme montagne offre le repos et la nourriture à tout ce qui croît autour d’elle).

 

Trait inférieur

 

Six au commencement signifie

Réparer ce qui a été corrompu par le père.

Quand un fils est présent, aucun blâme ne demeure sur le père défunt.

Danger. A la fin, fortune.

 

L’immobilité rigide dans ce qui a été réalisé a eu pour conséquence la corruption. Mais celle-ci n’est pas encore profondément enracinée, c’est pourquoi il est encore aisé d’y porter remède. C’est comme lorsqu’un fils répare la corruption que son père avait laissé s’introduire. Il ne demeure alors aucun blâme sur le père. Mais on ne doit pas négliger le danger et prendre les choses trop à la légère. Ce n’est que si l’on est conscient du danger lié a toute réforme qu’à la fin tout va bien.

 

Second trait

 

Neuf à la deuxième place signifie

Réparer ce qui a été corrompu par la mère.

On ne doit pas être trop persévérant.

 

Il s’agit d’une faute où la corruption a été provoquée par la faiblesse. De là le symbolisme de ce qui a été corrompu par la mère. Il est alors nécessaire d’avoir certains égards, une certaine délicatesse en portant remède. On ne doit pas se montrer trop cassant afin de ne pas blesser par de la brusquerie.

 

Troisième trait

 

Neuf à la troisième place signifie

Réparer ce qui a été corrompu par le père.

Cela provoquera un peu de remords.

Pas de blâme considérable.

 

L’oracle montre ici quelqu’un qui procède avec un peu trop d’énergie en portant remède aux fautes du passé. Il naîtra alors sûrement de temps à autre de petits ennuis et de petits désaccords. Mais mieux vaut un excès qu’un défaut d’énergie. Même si l’on a alors un peu à rougir, on demeure exempt de tout blâme sérieux.

 

Quatrième trait

 

Six à la quatrième place signifie

Supporter ce qui a été corrompu par le père.

En continuant on voit l’humiliation.

 

Ici est montrée la situation où, par faiblesse, on ne s’oppose pas à la  corruption, fruit du passé, qui se déclare maintenant, mais où on la laisse suivre son cours. Si l’on continue ainsi, il s’ensuivra une humiliation.

 

Cinquième trait

 

Six à la cinquième place signifie

Réparer ce qui a été corrompu par le père.

On rencontre l’éloge.

 

On se trouve en présence d’une corruption née de la négligence des époques passées. On ne possède pas la force d’y remédier seul. Toutefois on rencontre des auxiliaires de talent avec l’appui desquels on peut provoquer, sinon un renouveau créateur, du moins une réforme profonde, ce qui est également digne d’éloge.

 

Trait supérieur

 

Neuf en haut signifie

Il ne sert pas des rois et des princes.

Il se fixe des buts supérieurs.

 

 

Tous les hommes ne sont pas tenus de se mêler aux affaires du monde. Il en est aussi qui sont parvenus à un tel degré d’évolution intérieure qu’ils ont le droit de laisser l’univers suivre son cours sans se mêler à la vie politique pour la réformer. Cependant cela ne veut pas dire qu’ils doivent se tenir inactifs ou observer une attitude purement critique. Seul le fait de travailler dans sa propre personne aux buts supérieurs de l’humanité justifie une pareille retraite. Car même lorsque le sage se tient éloigné des agitations quotidiennes, il continue de créer des valeurs humaines incomparables pour l’avenir .

 

 

 

 

 

 

 

HEXAGRAMME 18

 

Ku / Work on What Has Been Spoiled [Decay]

Above KÊN KEEPING STILL, MOUNTAIN

Below SUN THE GENTLE, WIND

 

The Chinese character ku represents a bowl in whose contents worms are breeding. This means decay. It is come about because the gentle indifference in the lower trigram has come together with the rigid inertia of the upper, and the result is stagnation. Since this implies guilt, the conditions embody a demand for removal of the cause. Hence the meaning of the hexagram is not simply "what has been spoiled" but "work on what has been spoiled. "

 

 

JUDGEMENT

 

WORK ON WHAT HAS BEEN SPOILED

Has supreme success.

It furthers one to cross the great water.

Before the starting point, three days.

After the starting point, three days.

 

What has been spoiled through man's fault can be made good again through man's work. It is not immutable fate, as in the time of STANDSTILL, that has caused the state of corruption, but rather the abuse of human freedom. Work toward improving conditions promises well, because it accords the possibilities of the time. We must not recoil from work and danger–symbolized by crossing of the great water–but must take hold energetically. Success depends, however, on proper deliberation. This is expressed by the lines, "Before the starting point, three days. After the starting point, three days. " We must first know the cause of corruption before we can do away with them; hence it is necessary to be cautious during the time before the start. Then we must see to it that the new way is safely entered upon, so that a relapse may be avoided; therefore we must pay attention to the time after the start. Decisiveness and energy must take the place of the inertia and indifference that have led to decay, in order that the ending may be followed by a new beginning.

 

IMAGE

 

The wind blows low on the mountain:

The image of DECAY.

Thus the superior man stirs up the people

And strengthens their spirit.

 

When the wind blows low on the mountain, it is thrown back and spoils the vegetation. This contains a challenge to improvement. It is the same with debasing attitudes and fashions; they corrupt human society. To do away with this corruption, the superior man must regenerate society. His methods likewise must be derived from the two trigrams, but in such a way that their effects unfold in orderly sequence. The superior man must first remove stagnation by stirring up public opinion, as the wind stirs everything, and must then strengthen and tranquillize the character of the people, as the mountain gives tranquillity and nourishment to all that grows in its vicinity.

 

Lower Line

 

Six in the beginning means:

Setting right what has been spoiled by the father.

If there is a son,

No blame rests upon the departed father.

Danger. In the end good fortune.

 

Rigid adherence to tradition has resulted in decay. But the decay has not yet penetrated deeply and so can still be easily remedied. It is as if a son were compensating for the decay his father allowed to creep in. Then no blame attaches to the father. However, one must not overlook the danger or take the matter too lightly. Only if one is conscious of the danger connected with every reform will everything go well in the end.

 

Second Line

 

Nine in the second place means:

Setting right what has been spoiled by the mother.

One must not be too persevering.

 

This refers to mistakes that as a result of weakness have brought about decay–hence the symbol, "what has been spoiled by the mother. " In setting things right in such a case, a certain gentle consideration is called for. In order not to wound, one should not attempt to proceed too drastically.

 

Third Line

 

Nine in the third place means:

Setting right what has been spoiled by the father.

There will be a little remorse. No great blame.

 

This describes a man who proceeds a little too energetically in righting the mistakes of the past. Now and then, as a result, minor discourse and annoyances will surely develop. But too much energy is better than too little. Therefore, although he may at times have slight cause for regret, he remains free of any serious blame.

 

Fourth Line

 

Six in the fourth place means:

Tolerating what has been spoiled by the father.

In continuing one sees humiliation.

 

This shows the situation of someone too weak to take measures against decay that has its roots in the past and is just beginning to manifest itself. It is allowed to run its course. If this continues, humiliation will result.

 

Fifth Line

 

Six in the fifth place means:

Setting right what has been spoiled by the father.

One meets with praise.

 

An individual is confronted with corruption originating from neglect in former times. He lacks the power to ward it off alone, but with able helpers he can at least bring about a thorough reform, if he cannot create a new beginning, and this also is praiseworthy.

 

Upper Line

 

Nine at the top means:

He does not serve kings and princes,

Sets himself higher goals.

 

Not every man has an obligation to mingle in the affairs of the world. There are some who are developed to such a degree that they are justified in letting the world go its own way and refusing to enter public life with a view to reforming it. But this does not imply a right to remain idle or to sit back and merely criticize. Such withdrawal is justified only when we strive to realize in ourselves the higher aims of mankind. For although the sage remains distant from the turmoil of daily life, he creates incomparable human values for the future.

 

 

 

 

 

 

Design by Is Loba

2015 - 2016

© Is Loba - Tous droits réservés  |  Mentions légales

     Is Loba - All rights reserved  |  Général Conditions